Voyage au pays de la Reine des Neiges

Ou comment une bête balade en forêt se transforme en conte de fées !


8h42 : Enfants déposés à l'école. Créneau. Voiture garée au bord de la forêt.

8h45 : Gants enfilés, ça caille. Baskets au pied, c'est parti pour ma balade habituelle - 15 min aller / Demi-tour / 15 min retour. Retour planifié à la maison 9h30 max : après, révisions, cuisine (faut que je pense à lancer l'orge en rentrant, ça met une plombe à cuire) et mon rendez-vous de 14h30. Marche rapide, souffle régulier, j'aère mes cellules, j'oxygène mon corps, rythme-rythme-rythme. Mes pieds avancent tous seuls, ils connaissent le chemin par coeur. Grand ciel bleu d'hiver, air glacé, c'est bon ça!


Le détour du chemin s'ouvre sur une clairière où les pins sont plus rares. Je rate mon rythme, mon souffle s'arrête, mes pieds stoppent devant le spectacle : les herbes hautes qui recouvrent le sol sont intégralement ornées de givre et scintillent de mille diamants aux rayons du soleil. J'ai devant moi l'entrée du royaume de la Reine des Neiges! Partout où je regarde, je ne vois que la brillance des tiges glacées et les dernières fleurs prises dans le froid. Un drap blanc étincelant repose sur les branches inertes. Mes pas quittent le chemin et pénètrent chez Elsa : la terre craque, mes mains caressent les herbes, la larmichette qui arrive à mes yeux gèle instantanément ! Je reste là debout, je fais des tours sur moi, ébahie de cette féerie.



Et puis je me remets sur le chemin : je prends conscience de mes lèvres figées en mode sourire, je mange l'air glacé qui occupe toute la place dans ma bouche et je déambule, je me balade. Je vois des "M" de Marie, dessinés dans les cristaux des flaques gelées :

"Salut aussi, alors, la flaque de boue;)!"

Un groupe de petits oiseaux s'envolent en m'entendant arriver derrière le virage : Cendrillon n'est pas loin ! Et sur la ligne droite, à une vingtaine de mètres, Bambi et sa maman traversent, s'arrêtent et me regardent longuement. Elsa a tout prévu! Aucun de nous ne bougent : on profite juste de notre rencontre et c'est joli.

Sur le chemin du retour, tous les détails me sautent aux yeux : je suis attentive au moindre arbre, au plus petit buisson, je suis là...en mode extase. Moi, la rationnelle, je lâche les vannes et fusionne avec la nature qui m'entoure. Comme si la seconde moitié de moi refaisait surface pour venir à l'équilibre qui m'est cher : je me sens pleine, entière.


Ma balade a finalement duré plus d'une heure ce jour-là : merci Elsa ;)



Rejoignez nos abonnés !

La naturopathie ne peut en aucun cas se substituer à un diagnostic ou à un traitement médical

Siret 882223138400018

  • Facebook
  • Instagram