C'est d'saison, c'est l'bourgeon!

A l'heure où les provisions du potager commencent à s'épuiser dans le congélateur, il est bon de voir se pointer les p'tits bourgeons! D'autant qu'ils recèlent des trésors de puissance...


Qui dirait, à les voir si petits et si fragiles en bout de branches, que les bourgeons concentrent plein de supers-pouvoirs pour notre corps ? Même si on n'y prête attention qu'aux beaux jours, ils se forment à l'automne et restent en dormance jusqu'à la fin de l'hiver, quand la jeune pousse apparaît. Ce sont finalement des embryons de tous les tissus qui vont composer la plante : feuilles, tige, écailles, duvet. Ils renferment donc une énorme puissance de vitalité, vierge de toute dénaturation et regroupent les propriétés de chaque partie de la plante.


Ce sont comme des petits enfants dont le réservoir d'énergie serait au taquet, pleins de vitalité et de force : on y trouve plus d'enzymes, de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments et d'hormones de croissance que dans la plante adulte. Et puis, dans leurs petits éléments tous collés les uns contre les autres, ils conservent l'essence de toutes les parties de la plante, le totum. Un vrai cadeau ! D'ailleurs, c'est le même mot en latin, Gemmae, qui désigne le bourgeon et la pierre précieuse.



En gémmothérapie, les p'tits bourgeons sont cueillis frais, la plupart du temps en zones sauvages bio, à la montée de la sève de fin février à juillet. Le Code de Bonnes Pratiques de Récolte de l’Organisation Mondiale de la Santé impose les règles suivantes:

  • Une cueillette sur un même arbre a lieu tous les 3 ans au minimum

  • ⅓ des bourgeons au maximum y sont récoltés, encore fermés

Il sont ensuite préparés sous forme de macérats (dilués ou concentrés) contenant un minimum d'alcool pour leur conservation. Ils ont l'avantage de ne présenter aucune contre-indication : des précautions seront néanmoins prises chez les femmes enceintes, les personnes traitées par anticoagulants et souffrant de cancer hormono-dépendant. Sous forme liquide, les macérats de bourgeons sont aussi mieux assimilés par l'organisme.



Ces mini super-héros vont nous être utiles à chaque étape de la cure en naturopathie. Avec leurs p'tits bras musclés, ils vont nous booster pour nous préparer à la cure, en agissant sur les systèmes nerveux et hormonaux. Ensuite, c'est encore eux qui vont lancer le processus de nettoyage, en ouvrant les robinets de nos organes en charge de l'élimination : ils y favorisent les réactions chimiques. Enfin, ils nous rechargerons en tissus embryonnaires tous beaux-tous frais pour nous revitaliser !


Au printemps, optez pour la cueillette des bourgeons frais de pissenlits, de bouleau, de chêne et utilisez-les sur les salades, comme les graines germées, les bourgeons de la terre ;)


Force et concentré d'énergie : telle est la devise de ces super-embryons!


Source : Natiripsye



Rejoignez nos abonnés !

Consultez notre politique de protection de la vie privée

La naturopathie ne peut en aucun cas se substituer à un diagnostic ou à un traitement médical

Siret 882223138400018

  • Facebook
  • Instagram